Change Onlus

COVID-19. La situation à Madagascar (14/04/2020)

Le président de Madagascar a pris le problème très au sérieux et a mis en quarantaine la plupart des passagers provenant d’Europe. Ceux qui se sont échappés de la quarantaine ont propagé le virus, mais de manière encore assez limitée, bien que des cas aient été identifiés dans au moins quatre grandes villes


Dans la capitale Antanarivo, il y a le couvre-feu depuis un mois. Les « taxis brousse » ont l’interdiction de circuler et la ville est paralysée. Les gens ne peuvent faire leurs courses que le matin et, à partir de l'après-midi, ils doivent rester à la maison


Ces mesures ont certainement retardé la contamination


Les mêmes dispositions ont été appliquées également à Ampefy, ce qui a entraîné une réduction sensible des déplacements dans la région à cause du blocus des « taxis brousse »


Le manque de moyens de transport a entraîné une diminution des échanges commerciaux et, surtout, des denrées alimentaires avec, comme conséquence, une augmentation importante du prix des produits de première nécessité. Afin d’éviter les spéculations, le président a mis sur le marché 600 000 tonnes de riz


Jacopo, notre volontaire à Ampefy, ne signale aucun problème majeur autre que l'effondrement de la fréquentation dans notre Centre Sanitaire. Les patients des villages avoisinants  ne peuvent pas se déplacer en raison du blocus du service des « taxis brousse »
La bonne nouvelle est celle du prochain retour à Ampefy du Dr. Francesco Pincini, pour un an, dans le but de gérer cette urgence. A présent, nous ne savons pas encore comment il pourra partir car tous les vols sont annulés. Dès que son départ sera possible,  ceci sera dans le cadre d’une mission humanitaire ; pour cette raison, nous sommes en train de récupérer du matériel et de mobiliser des ressources financières qui seront destinées non seulement pour notre Centre, mais aussi pour tout le système sanitaire du pays


Je ne sais pas comment vous tous, chers amis, pouvez nous aider dans ce cas d'urgence. Nous espérons toujours que l'épidémie prendra fin, mais, au même temps, nous craignons aussi l’arrivée de la prochaine saison froide. Si l'épidémie devait se propager comme ici en Italie, cela serait une véritable catastrophe et nous aurons certainement besoin de votre aide pour obtenir  les ressources et le matériel nécessaire à envoyer à Ampefy

personale sanitario e paziente visita ai tempi del covid

 

retour aux nouvelies